Le dimanche 14 avril 1912, à 23h40, lors de son voyage inaugural, le Titanic entrait en collision avec un iceberg. On y mangeait bien, surtout au ‘’Ritz’’ le restaurant ’’à la carte’’ sur le pont B réservé aux passagers de 1ère classe 1. Ce restaurant avait été supervisé par Auguste Escoffier. 

1 Annexe, 2 Annexe office 1ère classe, 3 Argenterie, 4 Bâbord, 5 Bar salle à manger, 6 Boucherie, 7 Boulangerie, 8 Bureau du chef, 9 Cellier, 10 Chambre froide, 11 Charbon, 12 Coke, 13 Couteaux, 14 Escalier vers Restaurant, 15 Four à pain, 17 Infirmerie, 18 Légumerie, 19 Office 1ère classe, 20 Office 2ème classe, 21 Pain, 22 Plats, 23 Porcelaine, 24 Salades, 25 Salle à manger 1ère classe, 26 Salle à manger 2ème classe, 27 Tribord, 28 Turbine, 29 Verres, 30 W.C. 

Ils sont 62 dans les 3 cuisines du bateau, dont 16 français. La gestion du luxueux restaurant ‘’à la carte’’ a été confiée par la White Star Line à la famille Gatti. Ces immigrés italiens possèdent déjà deux restaurants Ritz très en vogue : le Gatti’s Adelphi et le Gatti’s Strand, où les cuisines françaises et italiennes sont à l’honneur et Gaspare Antonio Gatti, dit “Luigi” (36 ans), gère déjà, depuis l’année précédente, un premier restaurant à la carte sur le paquebot Olympic. Les cuisines de première et de seconde classe situées sur le Pont D, entre les salles à manger de ces mêmes classes, sont longues d’environ 50 mètres et prennent toute la largeur du paquebot (env. 30 mètres). Dans les cuisines, se  trouvent deux énormes fourneaux longs de 29 mètres et comprenant 19 fours chacun. Ce sont les plus longs fourneaux jamais installés à bord d’un bateau. Il existe aussi 4 grills, 2 grandes rôtissoires, des fours et marmites à vapeur, des éplucheuses à pommes de terre, des hachoirs, des batteurs et des machines à turbiner la glace etc.

Des boulangers à bord de “L’Olympic”, petite soeur du “Titanic”
  1. Lien vers le menu de 11 services de ce jour-là: ICI


Nos partenaires